PRESENTATION.


Le cholestérol est un lipide (graisse). Fabriqué par le foie à partir d'aliments gras, il est nécessaire pour que le corps fonctionne normalement.Le cholestérol est présent dans la membrane (couche extérieure) de toutes les cellules du corps. Le cholestérol est transporté dans le sang par des molécules appelées lipoprotéines. Elles sont divisées en trois types :
–Les lipoprotéines de basse densité (LDL) (mauvais cholestérol) seraient responsables des maladies artérielles. Le LDL transporte le cholestérol du foie vers les cellules et peut entraîner une accumulation nocive si la quantité est supérieure à ce que les cellules peuvent utiliser.
–Les lipoprotéines de haute densité (HDL) (bon cholestérol) seraient responsables de la prévention des maladies artérielles. Le HDL enlève le cholestérol des cellules pour l'amener vers le foie où il est détruit et éliminé du corps sous forme de déchet.


–Les triglycérides, produites par le foie, se trouvent dans les produits laitiers, la viande et les huiles de cuisson.burger petit
Si vous êtes en surpoids et que vous avez une alimentation riche en graisses, votre risque d’avoir un niveau élevé de triglycérides est accru.


SYMPTOMES.


Un niveau de cholestérol élevé est lié à de graves problèmes de santé, tels que les maladies cardiovasculaires, les angines de poitrine et les attaques.
Les maladies cardio-vasculaires sont causées par un rétrécissement des artères (athérosclérose) qui alimentent le coeur en sang.
Les dépôts adipeux tels que le cholestérol et les déchets s'accumulent à l'intérieur des artères. Cette accumulation, qui s'appelle la plaque d'athérome, limite la circulation du sang dans les artères. Si vous avez des symptômes d'athérosclérose, vous avez peut-être également un niveau élevé de cholestérol.
Les symptômes comprennent l'angine de poitrine (douleur causée par la réduction de la circulation sanguine dans le coeur), une douleur à la jambe (due à un rétrécissement des artères qui alimentent les membres inférieurs) et des caillotsdans les artères qui acheminent le sang vers le coeur (infarctus).
Les zones jaunes épaisses (xanthome) situées autour des yeux ou ailleurs sur votre peau sont causées par des dépôts de cholestérol. On les voit souvent chez les personnes ayant un cholestérol élevé hérité (lorsque les membres de la famille ont des antécédents de cholestérol élevé).


CAUSES D'HYPERCHOLESTEROLEMIE.


Plusieurs facteurs liés au mode de vie peuvent augmenter les risques d'avoir un cholestérol élevé.
Par exemple, une alimentation déséquilibrée contenant beaucoup de graisses saturées, le manque d'exercice, le surpoids, le tabac et la consommation d'alcool en grande quantité.
La quantité d'alcool maximale recommandée est 3 ou 4 unités par jour (hommes)et 2 ou 3 unités par jour (femmes).
Les aliments contenant une quantité élevée de graisses saturées sont la vianderouge, les saucisses, le fromage à pâte dure, le beurre, le saindoux, les pâtes brisées, feuilletées, etc., les pâtisseries, les biscuits et la crème aigre.
Plusieurs problèmes de santé pouvant être soignés peuvent causer un niveau élevé de cholestérol : l’hypertension, le diabète, les maladies des reins et de foie, une inflammation aiguë du pancréas (pancréatite aiguë) et une glande thyroïde paresseuse.
Plusieurs facteurs de risques peuvent également causer un niveau élevé de cholestérol : antécédents familiaux de maladies cardiovasculaires, d’attaques ou d’autres maladies liées au cholestérol, l’âge, la ménopause précoce chez les femmes.


DIAGNOSTIC DE L'HYPERCHOLESTEROLEMIE: LA PRISE DE SANG.


Une analyse de sang permet de mesurer le taux de cholestérol. Avant l’analyse, il vous sera demandé de ne rien manger pendant 12 heures, afin que tous les aliments soient digérés et n’affectent pas le résultat. L’échantillon de sang servira à déterminer la quantité de LDL (mauvais cholestérol), HDL (bon cholestérol) et triglycérides dans votre sang.
Il est très important de faire contrôler votre niveau de cholestérol régulièrement surtout si vous avez des facteurs de risques cardiovasculaires :
-tabagisme
-hypertension artérielle.
-diabète
-sexe masculin de plus de 50 ans ou sexe féminin de plus de 60 ans.
- antécédent personnel ou familial d'infarctus du myocarde.
Fait important, c'est le taux de LDL (mauvais cholestérol) qui intéressera le plus votre médecin.
Ce taux de LDL sera toujours à interpréter en fonction de vos facteurs de risques qui sont souvent récapitulés dans un tableau sur le compte rendu de votre résultat labo.
Par exemple, si vous n'avez aucun facteur de risque votre taux de LDL toléré maximum sera de 2,20g/l.
Si par contre, vous êtes un homme de plus de 50ans, fumeur et diabétique, vous avez 3 facteurs de risques et votre cible de LDL sera à 1,30g/l.
N'hésitez pas à prendre des renseignements auprès de votre biologiste au laboratoire ou de votre médecin traitant.


PRISE EN CHARGE DE L'HYPERCHOLESTEROLEMIE.


1-LE REGIME ALIMENTAIRE ET L'HYGIENE DE VIE.


Le régime alimentaire est l'élément clé de la prise en charge car souvent, à lui seul, il permet de corriger une hypercholestérolémie. Une alimentation saine, faible en graisses saturées, peut réduire votre niveau de LDL (mauvais cholestérol).
Elle doit comprendre des aliments de tous les groupes : féculents (céréales, riz, pommes de terre, pâtes), protéines (viande blanche pauvre en graisses plus que viande rouge) et graisses non saturées (margarines mono ou polyinsaturées et huile végétale ou de tournesol).
De plus, vous devez manger au moins 5 portions de fruits et légumes par jour.
Si vous êtes en surpoids, un vrai régime hypocalorique, associé à un exercice quotidien vous aidera.
Il a été prouvé que 15 à 20 minutes de marche quotidienne participait à la prévention des maladies cardio vasculaires.
Plus qu'un régime brutal et temporaire, c'est une vrai «HYGIENE DE VIE» qu'il vous faut adopter!


2-LE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX.


Il intervient en 2e intention si le régime alimentaire seul c'est avéré inefficace.
Les statines peuvent réduire votre niveau de cholestérol. Elles sont utiles pour prévenir et traiter l’athérosclérose.
Cependant, les statines peuvent avoir des effets secondaires légers tels que la constipation, la diarrhée, les mots de tête et les douleurs musculaires.
Malgré les polémiques actuelles, ces statines restent le traitement de choix de l'hypercholestérolémie.
En 2010, la Haute Autorité de Santé (HAS) a procédé à l’analyse critique de très nombreuses études avec l’appui d’experts méthodologistes. Leurs résultats vont dans le même sens : les statines ont une place dans la prise en charge de certains patients car elles sont associées à une baisse de la mortalité totale d’environ 10% et du risque de survenue d’un accident cardio-vasculaire.
La HAS tient à rappeler que les patients ne doivent pas interrompre leur traitement sans en avoir discuté avec leur médecin et que s’ils sont inquiets, ils doivent aborder ce sujet à l’occasion d’une prochaine consultation médicale.